desktop-mobile-nestor

Gérer facilement vos comptes bancaires et votre épargne

Ce que Nestor fait pour vous

Vos comptes et votre épargne réunis au même endroit

Vos comptes en un coup d’œil :
compte perso, compte joint,
livrets, épargne, assurance vie…

Indispensable pour tout suivre sans effort !

Alertes et notifications pour suivre votre argent

Suivi de vos comptes au jour le jour :
dépenses, versements, remboursements, solde bas…
Vous savez toujours où vous en êtes.

Utile pour éviter les découverts ou placer de l’argent qui dort !

Suivi de la répartition de vos dépenses

Vos dépenses automatiquement catégorisées :
immobilier, vie courante, activités enfants…
Vous identifiez vos principaux postes de dépenses.

Pratique pour maintenir l’équilibre de votre budget !

Consultation sécurisée : vos données bancaires protégées

protection-confidentialite
Une interface protégée

La saisie obligatoire d’un code personnalisé sécurise l’accès à votre interface.

Les meilleurs processus de sécurité

Clés de chiffrement à usage unique, serveur dédié, disque protégé : les meilleurs processus de sécurité sont mis en place au service de la protection de vos données.

Aucune donnée stockée

Aucune donnée n’est conservée ni stockée sur le terminal de consultation.

Aucune transaction

Aucune opération n’est possible via l’application (les virements, transferts d’argent… se font sur les espaces habituels de vos établissements financiers).

NESTOR par MAIF

Note : 4,3

Questions fréquentes

+ - Qu’est-ce qu’un agrégateur bancaire ?

Les agrégateurs sont des outils de pilotage du budget. Ils sont nés aux États-Unis dans les années 2000 et sont arrivés en France en 2011. Ils comptabilisent 9 % d’utilisateurs parmi la population française*. Une sous-utilisation qui s’explique par le fait qu’ils sont encore mal connus. Ils font pourtant partie des inventions digitales vraiment utiles, qui font gagner du temps et qui facilitent la vie.

Un agrégateur rassemble dans une même interface plusieurs comptes (épargne, crédits, compte courant…) domiciliés dans un seul ou plusieurs établissements. Fini les connexions régulières sur tous les portails web bancaires pour avoir un aperçu de votre situation financière. Notifications, alertes, synthèses hebdomadaires et mensuelles : l’agrégateur permet de tout suivre en un coup d’œil, d’être alerté en cas de risque de découvert, d’anticiper les échéances de paiement, de mettre de l’argent de côté au bon moment, de projeter des charges futures... Salaire, impôts, loyer, électricité, loisirs, santé… : l’ensemble des revenus et des dépenses sont rassemblés, synthétisés et catégorisés, ce qui permet une optimisation de la gestion du budget familial. Gratuit, un agrégateur apporte au quotidien des services irremplaçables, auxquels on s’habitue très vite et qui ne sont pas offerts par les applications classiques des banques.

* Source : étude Deloitte - La FinTech à la française, mars 2016.

+ - Comment fonctionne un agrégateur bancaire ?

L’utilisateur télécharge l’application ou s’inscrit depuis son ordinateur. Il sélectionne ses banques et entre ses identifiants et mots de passe. Un connecteur, mis en place entre l’agrégateur et les établissements bancaires, fait transiter les données jusqu’à l’interface, qui les synthétise.

+ - Quel est l’intérêt d’un agrégateur quand on n’est pas multibancarisé ?

Tout d’abord, êtes-vous sûr de ne pas l’être ? On se croit souvent client d’une seule banque, oubliant que l’on détient une assurance vie par-ci, une épargne salariale par-là. On peut aussi agréger son compte personnel et le compte joint, de même que ceux de ses enfants, un PEA, un Plan d’épargne retraite, un compte pro ou encore le compte de son asso... Ce qui permet de toujours garder l’œil sur tout, sans avoir à se connecter aux multiples interfaces les unes après les autres. Un gain de temps considérable. Et si vous êtes client d’un seul établissement bancaire, l’agrégateur vous rendra aussi de nombreux services : il catégorisera automatiquement vos opérations, analysera votre budget, fera une projection de votre solde à 30 jours, émettra des notifications en cas de rentrée/sortie d’argent importante, ou encore de solde bas.

+ - Est-ce sécurisé ?

La directive européenne 2015/2366, plus connue sous le sigle DSP2 (directive sur les services de paiement) donne un cadre à ces usages. Elle oblige les acteurs à obtenir un agrément auprès d’un régulateur bancaire (l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution en France).

Des processus de sécurité renforcés sont mis en place pour protéger vos données : clés de chiffrement à usage unique, serveur dédié, disque protégé. La saisie obligatoire d’un code personnalisé sécurise l’accès à votre interface. De plus, aucune donnée n’est conservée sur le terminal de consultation.

Jusqu’à récemment, aucune transaction ne pouvait être initiée depuis ces applications. Cela est en train de changer. Chaque agrégateur est libre des règles de sécurité qu’il applique. Il convient donc de choisir un acteur de confiance en attendant la mise en place d’une réglementation, notamment si celui-ci propose de réaliser des transactions entre vos comptes.

+ - Tous les agrégateurs se valent-ils ?

En termes de fonctionnalités oui à peu près, mais pas de déontologie. En proposant un agrégateur, une banque n’est pas totalement désintéressée : elle s’octroie ainsi un regard sur ce que vous détenez par ailleurs. Des informations précieuses dont elle peut faire usage pour vous faire des propositions commerciales. Quant aux agrégateurs indépendants, ils vivent de la publicité et de la revente des données récupérées.
Ce n’est pas le cas de Nestor, l’agrégateur de la MAIF. Il garantit le respect de votre vie privée. Pas de publicité, pas de revente de données à des tiers, pas de harcèlement commercial, la MAIF s’y engage.